Auteur/autrice : Essonana

« La convergence actuelle de plusieurs crises a mis à nu les problèmes structurels qui affectent l’agriculture et les systèmes alimentaires. De nombreux pays africains doivent trouver des solutions maintenant pour éviter des conséquences encore plus graves », tels sont les propos du Président du FIDA, Alvaro Lario, lors de la signature d’une lettre d’intention entre la Banque Africaine de Développement (BAD) et le Fonds International de Développement Agricole (FIDA). La cérémonie de signature est intervenue, ce 27 janvier à Dakar en marge des travaux du sommet de Dakar sur la sécurité alimentaire. Cette lettre d’intention vise à soutenir la…

Lire plus

 Idrss Elba, ambassadeur de bonne volonté du Fonds international de développement agricole (FIDA), affiche son pessimisme si un investissement massif n’est accordé au secteur agricole. Il l’a fait savoir lors de la réception du Crystal Awards 2023 à Davos, ce 19 janvier en compagnie de sa femme Sabrina Dhowre Elba. Les deux, ambassadeurs de bonne volonté du FIDA ont été distingués pour leur rôle moteur en tant que champions et défenseurs des millions de petits exploitants pauvres du monde qui, chaque jour, par leur travail, produisent un tiers de notre nourriture à l’échelle de la planète et plus de 70%…

Lire plus

‘’Compétitivité et inclusivité de la chaîne de valeurs de la filière avicole en Afrique’’ tel le thème sous lequel le Centre d’Excellence Régional sur les Sciences Aviaires (CERSA) de l’Université de Lomé et l’Association Mondiale des Sciences Avicoles (WPSA : ‘World Poultry Science Association’) branche Togo co-organisent du 16 au 18 mai 2023 la deuxième édition de la Conférence Avicole Panafricaine (CAP). A en croire les initiateurs, cette conférence vise à réunir les spécialistes, les industriels, les formateurs et les chercheurs dans le domaine de la production avicole venant de divers horizons afin d’échanger sur les défis de la production…

Lire plus

Le réseau des Journalistes Togolais pour l’Agriculture et le Développement (JTAD) a pour but de contribuer au développement de l’agriculture, de la sécurité alimentaire et du développement durable par des actions de communication. JTAD poursuit les objectifs suivants : • S’investir aux côtés du gouvernement et des partenaires en développement pour la promotion de l’agriculture et du développement durable • Appuyer les producteurs agricoles, les groupements de producteurs et la plateforme nationale des paysans pour la diffusion des messages clés relatifs aux Meilleures Pratiques Culturales et au Droit à une Alimentation Adéquate ; • Permettre aux populations enclavées d’avoir accès à la bonne information sur…

Lire plus

22 millions d’euros, c’est le montant que l’Allemagne s’est engagée à investir dans les services et les produits financiers conçus pour renforcer le secteur agricole commercial dans les communautés pauvres en Afrique. Au total, 9 pays vont bénéficier de cette enveloppe ; il s’agit du Bénin, du Burkina Faso, du Cameroun, de la Côte d’Ivoire, du Malawi, du Mali, du Nigéria, du Togo et de la Zambie. Cette contribution du Ministère allemand de la coopération économique et du développement (BMZ) stimulera le développement rural et améliorera l’accès des petites et moyennes entreprises (PME) et des petits exploitants à des financements en…

Lire plus

Les cotonculteurs peuvent désormais mettre leur production à la disposition de la Nouvelle Société Cotonnière (NSCT) contre rémunération au titre de la campagne 2022/2023. Le lancement de la commercialisation du coton-graine pour le compte de ladite campagne a été observé le 8 décembre à Korbongou dans la région des Savanes, précisément dans la Zone ATC de Tidonte. La commercialisation du coton-graine se fera sur toute l’étendue du territoire national au prix de 300 F/Kg comme annoncé au cours du mois d’avril dernier. A en croire la Nouvelle Société Cotonnière du Togo, il est attendu pour cette campagne, une production de…

Lire plus

A en croire les organisations œuvrant pour la sécurité alimentaire dans la sous-région (Sahel-Afrique de l’Ouest), au moins 80% des populations en besoin d’assistance alimentaire et nutritionnelle résident dans les pays en conflit. Les acteurs étatiques et non étatiques ne cessent d’œuvrer pour trouver les meilleures pistes et mettre les populations à l’abri de la famine et de l’extrême pauvreté. Le Réseau de Prévention des Crises Alimentaires (RPCA) qui est dans cette dynamique et qui fait de la sécurité alimentaire son cheval de bataille, tient sa 38ème réunion annuelle du 6 au 9 décembre à Lomé. Pendant 4 jours, les…

Lire plus

Après 4 ans de mise en œuvre, le Projet d’appui à l’amélioration de la Compétitivité de la filière Ananas au Togo (PROCAT) est à son terme. S’inscrivant dans la relance de l’agriculture togolaise à travers les politiques et programmes du gouvernement togolais, notamment le Programme National d’Investissement de la Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle (PNIASAN) et la Feuille de route Togo 2025, le PROCAT a contribué à soutenir les acteurs de la filière ananas en termes de transformation des fruits tropicaux au Togo. Ce projet a ainsi contribué à renforcer la compétitivité du secteur privé local et créer des emplois décents…

Lire plus

« Ne laisser personne de côté. Amélioration de la production, de la nutrition, de l’environnement et des conditions de vie », c’est sous ce thème que le monde entier a célébré cette année la 42ème Journée Mondiale de l’Alimentation. Au Togo, cette journée a été célébrée en différé le 24 novembre dernier. Occasion pour les autorités togolaises en charge de l’agriculture de mieux expliquer les initiatives du gouvernement en matière de développement agricole, particulièrement en termes de croissance économique inclusive et durable dans un environnement de paix et de stabilité. Le Directeur de Cabinet du ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et du…

Lire plus

A en croire l’Organisation internationale du cacao (ICCO), la filière cacao se porte bien. La demande mondiale atteindrait 5,081 Mt contre 5,071 Mt estimées précédemment. Toujours selon cette institution, les broyages seraient de près de 10 000 t supérieures aux précédentes estimations. « Nonobstant les défis macroéconomiques, la demande mondiale en cacao s’est maintenue en 2021/22 – d’une estimation de 4,981 Mt en 2020/21 à 5,081 Mt en 2021/22, ce qui reflète une hausse de 2% d’une campagne à l’autre », note l’ICCO. En ce qui concerne l’offre, les estimations ont été révisées légèrement à la baisse, de 67 000…

Lire plus